Pascaline Charrin

Mon premier coup de coeur muséal est à Vienne en Autriche, j'avais 17 ans. J'y ai découvert Klimt, Schiele, le Biedermeier, et Hundertwasser. Puis il y eut New-York à 23 ans. Le Met, mon bien-aimé musée, et tous les autres bijoux comme la Frick Collection, le MOMA. Le musée c'est une ambiance studieuse et curieuse. Une fenêtre sur la folie créatrice. Je m'y sens bien, les yeux bien écarquillés pour ne rien rater. Je suis maman depuis 2 ans et demi d'une petite Gabrielle. Mon chéri et moi partageons maintenant avec elle nos pérégrinations artistiques. Et elle adore ça.