Visite au MAC/VAL

« Aujourd’hui mes amours c’est musée ! », comme toujours j’ai l’adhésion de toute la famille pour ce genre d’initiative. Le petit dragon rose a grandi, pas encore complétement dompté mais les sorties sont quand même plus simples.

Nous partons donc à Vitry-sur-Seine pour découvrir ce musée ouvert en 2005, le MAC/VAL.

Le bâtiment a été réalisé par l’atelier d’architectes Jacques Ripault et Denise Duhart. Jacques Ripault, décédé cette année, confiait à Jean-Philippe Hugron lors d’un entretien pour  Le courrier de l’architecte en 2013 « Un bâtiment doit autant troubler qu’une œuvre d’art ». C’est l’occasion de découvrir si le pari est réussi.

Au loin, œuvre d’Alain Séchas, Les Grands Fumeurs, 2007

1 copie

Un grand jardin, propice aux jeux, entoure le musée aux lignes horizontales. Le musée n’est pas spectaculaire, son architecture est sobre. Il se détache du paysage par son unité : béton blanc, fenêtres en bandeau et horizontalité. Tout cela n’est pas sans évoquer l’architecture de Le Corbusier… En effet, c’est en termes de « promenade architecturale » que l’agence a pensé le parcours de l’extérieur vers l’intérieur du musée. Ces mots sont ceux que Le Corbusier utilisait dès les années 1920. Il me tarde donc de découvrir l’intérieur du musée ! Des œuvres animées dans le jardin aiguisent notre curiosité ! Toute la famille a hâte d’entrer.

Le musée est plutôt calme. Nous prenons nos tickets, le musée pense aux enfants et leur remet une série de grandes cartes, type carte postale, pour découvrir les œuvres. Quant à la petite dernière, elle peut rester dans sa poussette, ouf ! Tout laisse présager que la visite sera de qualité !

Le musée a une collection d’œuvres d’art de 1950 à nos jours… Il y a donc de tout : sculptures, installations, peintures…et parfois des œuvres déroutantes. Les enfants sont très bien guidés, les cartes leur permettent de rester sages devant une œuvre pendant que les parents font le tour de la salle !

2 copie

Jesús Rafael Soto, Pénatrable jaune, 1999

Au mur, tableau de Farah ATASSI, Playroom, 2012

Comme toujours, les règles du musée sont appliquées avec attention : ne pas courir, ne pas toucher, ne pas crier ! Jusqu’au moment où je vois les yeux des enfants qui s’illuminent et étincellent. Je sens la bêtise pointer. Mon mari jette un regard sans équivoque à nos filles qui signifie « Attention, je vous ai à l’œil, même si c’est tentant, VOUS NE TOUCHEZ PAS SINON… » ! Sinon…Papa et Maman seront bien ennuyés… Pourtant ces grands fils jaunes qui tombent du ciel sont une invitation à s’y promener et leur nom « Pénétrable jaune » dit bien ce qu’il veut dire… C’est une invitation à entrer ! Etant de nature plus joueuse je vérifie auprès du gardien si nous pouvons lâcher nos monstres au cœur des spaghettis jaunes ou si nous devons rester en retrait. Soto devait avoir le sens de la famille puisque le gardien me confirme que cette œuvre « se pratique » ! Toujours avides de nouvelles sensations nos grandes saisissent leur petite sœur et se ruent à l’intérieur de cette pluie épaisse et jaune. Nous les suivons plus timidement. Finalement nous prenons tous les cinq le même plaisir à traverser l’œuvre. Expérimenter l’art par le biais du toucher, c’est suffisamment rare pour être apprécié !

Aude de Kérangué

3 copieInformations pratiques :

Place de la Libération, 94404 Vitry-sur-Seine cedex

Tél. : 01 43 91 64 20
contact@macval.fr

Le MAC VAL est un Musée Joyeux !

 

 

 

C'est tellement simple de partager les bonnes idées...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+