« Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage » pour découvrir le musée Joachim Du Bellay en Anjou
C'est tellement simple de partager les bonnes idées...Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+

C’est qui déjà Joachim Du Bellay ?

 joachim_du_bellay

« Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage »…

museedubellay

Vous souvenez- vous de ces vers qui ont traversé les siècles ? Joachim Du Bellay, poète de la Renaissance, naît vers 1522 à Liré au château de la Turmelière où il passe son enfance. Il est le fondateur, avec Ronsard, du groupe de poètes de la Pléiade (les poètes de la Pléiade font partie des premiers poètes à délaisser le latin pour la langue française).

Joachim Du Bellay est l’auteur de nombreux recueils dans lesquels il ne cesse de faire l’éloge de son Anjou natal.

On peut voir quoi au musée ?

cabinet-de-lecture-ngautier-taillereduite

cabinet-de-lecture-®NGautier

Le Musée Joachim Du Bellay est un site d’interprétation unique installé dans une demeure à tourelle du XVIe siècle, le Grand Logis. Il retrace le voyage du poète angevin des rives de Loire aux splendeurs de Rome. Au fil des cinq salles, le musée présente le contexte historique de la Renaissance et raconte la vie et l’œuvre du poète. Tout au long de sa visite le visiteur est plongé au cœur de la Renaissance grâce à la décoration et au mobilier et visualise l’œuvre poétique telle qu’elle était imprimée au XVIe siècle.

Et la visite ça se passe comment ?

Lors des visites libres, deux parcours sont proposés aux familles : « C’est qui Joachim Du Bellay ? » et « C’est quoi la Renaissance ? ». Un sac rempli de fiches et d’outils ludiques (plume d’oie, lecteur MP3, livret d’explication…) permettent ainsi une visite interactive et dans la bonne humeur où toute la famille participe. Toucher le mobilier, chercher le chat de Joachim, s’assoir dans le cabinet de lecture pour lire au calme, emprunter des costumes, mélanger les puzzles… Tout cela est possible !

Il y a des animations ?

pupitrecalligraphie-taillereduitengautier

®NGautier

Chaque année un programme annuel d’animations est disponible à partir de février : conférences, ateliers de calligraphie, jeux, journée de la poésie …

Pendant les vacances scolaires, une offre d’animation à partir de 4 ans (les enfants de moins de 4 ans sont aussi les bienvenus) est concoctée en lien avec les thématiques du musée.

Tout est présenté sur le site et la page Facebook.

Le musée est ouvert toute l’année sauf vacances de Noël, pour l’accueil de groupe et de mars à octobre pour les familles. Deux médiatrices travaillent au musée, il s’agit d’un musée municipal (Orée d’Anjou, commune historique : Liré).

Petit plus : La Turmelière, le château natal du poète est désormais en ruines mais celles-ci sont accessibles ainsi que le parc du domaine. Lieu de flânerie, de rêverie et de mémoire, elles dégagent ce je-ne-sais-quoi de magique, qui imprègne toute maison d’écrivain. L’ombre de Joachim semble y être partout présente, près de la cheminée, ou face au paysage quasiment inchangé depuis le XVIe siècle… A deux kilomètres du musée, le détour est fortement recommandé !

Quelques anecdotes à raconter à la maîtresse

En Anjou, on prononce le « Ch » de Joachim comme le « ch » de chat.

Joachim Du Bellay signait ses poèmes I.D.B.A (le J n’existait pas encore) soit Joachim Du Bellay Angevin.

Joachim aimait les animaux : il avait un Chat, Belaud, et un chien, Peloton. Il a écrit un poème pour chacun d’eux, il s’agit de véritables descriptions du caractère de ses animaux domestiques.

Joachim a voulu devenir poète afin d’atteindre la gloire et l’immortalité : il voulait que l’on se souvienne de lui.

Pour décorer ses livres, Joachim avait choisi un dessin d’une feuille de vigne, afin de marquer son attachement à l’Anjou. Le mot vignette vient de cet ornement, déjà utilisé au Moyen-âge dans les enluminures.

Musée Joachim Du Bellay

1, rue Ronsard, Liré, 49 530 Orée d’Anjou

Tél. 02 40 09 04 13

Le Musée Joachim Du Bellay est un Musée Joyeux !

C'est tellement simple de partager les bonnes idées...Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on Google+