Archives mensuelles : juillet 2018

En visite au MuséoParc d’Alésia

Inauguré en 2012, le MuséoParc évoque le siège d’Alésia durant lequel Jules César et Vercingétorix s’affrontèrent en 52 avant notre ère. Le bâtiment cylindrique se situe au pied du village d’Alise Sainte Reine près duquel se trouve le site archéologique d’Alésia.

Le centre d’interprétation n’est pas le seul endroit à découvrir : le site extérieur a été aménagé pour présenter quelques centaines de mètres des doubles fortifications romaines.

On y retrouve des fossés, un remblai, un rempart, une palissade et des pièges hérissés de pointes, des tours de guet et de défense, reproduction grandeur nature des fortifications érigées par Jules César pour isoler Vercingétorix. C’est à cet endroit que se déroulent le spectacle et une partie des animations.

Le hall d’accueil du centre d’interprétation est monumental.

Il dessert une boutique de musée riche de nombreuses références tant pour les adultes que pour les enfants, un restaurant, une ludothèque accueillant les enfants de 3 à 8 ans pendant la visite de leurs parents.

Belle surprise : un espace parents-enfants permet de s’occuper des bébés avec une table à langer et un espace allaitement.

On accède au parcours muséographique et à l’exposition temporaire par un escalier circulaire.

Pour suivre le parcours, nous avons choisi les audioguides déclinés en deux versions, adultes et enfants.

L’entrée se fait sous les glaives et les épées croisées des romains et des gaulois, haie d’honneur très symbolique. L’audioguide enfant introduit le thème de la visite et décrit les deux camps opposés.

La visite se poursuit avec des panneaux explicatifs,

des outils multimédias proposant des explications et des quizz,

des outils de découverte inédits et ludiques,

des maquettes et des reproductions très appréciées,

des plans à toucher pour mieux comprendre le lieu de la bataille,

ainsi que de nombreux autres outils pour comprendre le contexte historique aussi bien du côté des romains que des gaulois, pour découvrir les armées en présence ainsi que Vercingétorix… bref tous les éléments aidant à comprendre la siège d’Alésia. Grâce à la diversité des outils, les enfants vont à leur rythme selon leurs envies et leurs possibilités de compréhension.

Un film de 20 minutes retrace le siège d’Alésia.

Grâce à un plan en relief d’Alésia et une mise en lumière particulière, les spectateurs apprécient l’avancée du siège en même temps que la projection du film.

L’agent d’accueil à notre arrivée nous a expliqué que le film pouvait heurter la sensibilité des plus jeunes. Nous apprécions ce souci d’accueil pour les enfants. Aussi, nous préférons découvrir sur des parois circulaires la chronologie du siège d’Alésia grâce aux images du film accompagnées de plans tactiles du site.

Le parcours muséographique s’achève avec l’exposition temporaire. Cette année 2018, le MuséoParc propose de découvrir le coq et ses représentations.

Alors que nous étions modérément intéressés par le thème, nous avons été très intéressés par l’exposition : grâce à une scénographie variée, colorée et instructive, le parcours proposé nous entraîne d’un endroit à un autre, nous faisant découvrir la variété et l’omniprésence du coq dans la culture française.

Là encore, les dispositifs de découverte sont variés, ludiques et pédagogiques.

Le MuséoParc d’Alésia propose une programmation estivale très complète. Nous avons essayé de tester toutes les activités des “Estivales”, mais malgré 7 heures passées sur place, nous n’avons pas pu tout faire!

Cette année, le MuséoParc propose des visites courtes “15 minutes top chrono”. Nous avons suivi deux d’entre elles. Elles sont déclinées tout au long de la journée selon des thématiques différentes, mais la médiatrice répond très volontiers à toutes les questions. Ce format est une belle surprise : non seulement les enfants suivent la visite volontiers mais en plus les familles circulent de manière plus libre et moins contrainte par des visites longues et fixes.

Les visites “15 minutes top chrono” nous amènent à découvrir la terrasse ombragée et le panorama sur Alésia. Le point de vue circulaire permet d’observer et de mieux comprendre le siège qui a eu lieu il y a deux millénaires.

Nous rejoignons les fortifications pour découvrir un lieu aménagé pour les animations.

Nous assistons à un spectacle mettant en scène des légionnaires, les enfants apprécient beaucoup et découvrent quelques expressions latines.

Nous avons également choisi l’animation “Légionnaires en herbe”. Les enfants sont pris en charge par un médiateur du MuséoParc. Pendant une heure, il leur enseigne l’art de combattre chez les romains. Ils sortent ensuite de la salle pédagogique et s’entrainent quelques minutes dans le hall (il fait très chaud ce jour-là !) avant d’effectuer une démonstration plus complète dans l’espace aménagé des fortifications.

Avec leur bouclier, leur casque et leur glaive, les enfants prennent fièrement la pause, puis obéissent aux ordres du centurion – médiateur.

Nous achevons notre journée avec une visite “15 minutes top chrono” sur le site archéologique d’Alésia, situé à 2 kms du MuséoParc. On peut s’y rendre en voiture ou à pied.

Les vestiges sont très intéressants. Des panneaux explicatifs permettent de comprendre à quoi ils correspondent.

Nous nous promenons et découvrons le lieu.

En sortant du site, la Statue de Vercingétorix est accessible grâce à une promenade de quelques minutes.

Le MuséoParc d’Alésia est un lieu incontournable pour les amoureux de l’Antiquité et les voyageurs de passage en Bourgogne. Le parcours a été imaginé pour faire comprendre le siège d’Alésia à tous les publics, notamment les enfants grâce à de nombreux dispositifs ludiques et pédagogiques. Le souci de l’accueil des familles est omniprésent, tant au niveau des installations matérielles que des activités proposées.

 

Informations pratiques

MuséoParc Alésia, 1, route des Trois Ormeaux, 21150 Alise-Sainte-Reine
Tel : 33 (0)3.80.96.96.23

Mail : contact@alesia.com

Ouverture

Du 15 février au 31 mars : de 10h à 17h

En avril, mai et juin : de 10h à 18h

En juillet et août : de 10h à 19h

En septembre et octobre  : de 10h à 18h

En novembre : de 10h à 17h

 

Tarifs

Tarif plein : entre 8€ et 12€

Tarif réduit : entre  6,5 € et 10€

Tarif junior : 4,5€ et 7€

Gratuit pour les moins de 7 ans

 

Cure de jouvence au musée de Cluny

Nous avons été invités par le musée de Cluny à découvrir ses nouveaux espaces suite à sa réouverture partielle après travaux, ainsi que sa nouvelle exposition Magiques Licornes (jusqu’au 25 février 2019).

Alors, quoi de neuf ?

Les travaux, qui vont continuer jusqu’à l’automne 2020, ont pour objectif de rendre le musée accessible aux personnes à mobilité réduite (et donc aux poussettes !) et de renouveler le parcours de visite.

L’accès au musée est désormais situé dans un nouvel immeuble – très réussi – conçu par l’architecte Bernard Desmoulin, et doté d’ascenseurs. Le hall d’accueil est spacieux et lumineux, on y trouve des casiers pour déposer sacs et manteaux, ainsi que la boutique. Au rez-de-chaussée on peut aussi visiter l’imposant frigidarium des anciens thermes gallo-romains.

Une passerelle en extérieur permet de découvrir les vestiges du caldarium. Au deuxième étage, on accède à l’exposition temporaire et à la salle de la Dame à la Licorne, ainsi qu’à une salle où sont présentées les plus belles pièces des collections permanentes du musée.

Le nouvel immeuble comprend également un espace pédagogique destiné principalement aux activités jeune public, pour les scolaires ou le mercredi après-midi pour les familles.

L’exposition Magiques Licornes est courte mais intéressante : une salle consacrée à l’histoire du mythe de licorne (avec de beaux manuscrits enluminés) et une salle qui montre la réappropriation de la licorne à l’époque contemporaine. Un film fait aussi une synthèse des thèmes de l’exposition (si on n’a pas envie de lire les panneaux explicatifs).

A l’automne, une autre exposition temporaire sera consacrée à la naissance de la sculpture gothique (XIIe siècle).

Et pour les familles ?

Des activités en lien avec l’exposition Magiques Licornes seront proposées à partir de septembre, comme des visites en famille, des visites contées et des ateliers le mercredi et durant les vacances scolaires.  C’est dommage pour les familles en vacances à Paris cet été qui auraient bien aimé profiter de ces activités… Un livret jeu en lien avec l’exposition est disponible à l’accueil du musée et sur le site internet.

Côté pratique : pas de tables à langer dans les toilettes, peu d’endroits pour s’asseoir. Espérons que le projet global de rénovation du musée intégrera ce type de considérations !

Pour aller plus loin

Le temps de visite étant finalement assez court dans la configuration actuelle, on peut compléter la visite sur le thème de la Gaule romaine en faisant un petit tour aux arènes de Lutèce situées à proximité (une station de métro/15 minutes à pied).

Informations pratiques :

28 rue Du Sommerard, 75005 Paris

Tél : 01 53 73 78 00 – 01 53 73 78 16

Ouvert tous les jours sauf le mardi, 9h15 à 17h45

Plein tarif : 5€ + 4€ en période d’exposition

Tarif réduit : 4€ + 3€ en période d’exposition

Gratuit pour les moins de 18 ans, les moins de 26 ans (membres de l’UE). Gratuit pour tous les premiers dimanches du mois.

Merci Monsieur Médard !

Ouvert au public depuis décembre 2013, le musée Médard de Lunel est un lieu dédié à l’histoire de ses collections, au livre, ainsi qu’aux arts et métiers liés au patrimoine écrit. L’exceptionnel cabinet du bibliophile Louis Médard, placé au centre du musée, permet de découvrir une authentique bibliothèque du XIXe siècle, conservée dans son intégralité. Dans le parcours de visite, les différentes collections du musée dévoilent les témoins patrimoniaux de l’art de la reliure, de la gravure, de la calligraphie et de l’enluminure :

  • 5000 ouvrages datés du XIIe au XIXe siècle (manuscrits et imprimés)
  • des reliures précieuses réalisées par les grands artisans parisiens et montpelliérains du XIXe siècle  
  • une collection de fers à dorer pour la reliure 
  • des estampes et des albums d’images 
  • des objets et des outils illustrant les techniques du livre et de l’impression.   

À part la présentation de livres et d’ouvrages anciens, qui ne peuvent pas rester exposés sur une trop longue durée, le musée Médard fait vivre, à travers plusieurs dispositifs pédagogiques, l’univers du patrimoine écrit. Il est également ouvert à d’autres expressions (arts plastiques, spectacles), dans le but d’interroger le devenir de la transmission de l’écrit.

Le musée est composé d’une équipe de six personnes avec des services dédiés aux collections, à la numérisation de celles-ci et enfin à la médiation. Les deux médiateurs qui composent ce dernier service, mettent en place des animations pour tout public de façon récurrente : des ateliers adultes et familles ainsi que des ateliers enfants, les « petits bibliophiles ». Dans le parcours du musée, des outils d’aide à la visite permettent aux familles d’apprécier les lieux comme le « carnet de découverte » enfant, l’espace tactile ou les outils numériques (pupitre tactile, hologramme…)

 

Renseignements et réservation :

Musée Médard
71, place des Martyrs de la Résistance, 34400 Lunel
Tél : +33 (0)4 67 87 83 95
museemedard@ville-lunel.fr

Ouvert du mercredi au vendredi de 14h à 18h et le samedi de 10h à 18h (fermé dimanches, lundis et jours fériés)

Le Musée Médard est un Musée Joyeux !

Une visite haute en couleurs au Musée Estève

Au cœur de Bourges l’Hôtel des Échevins, un remarquable édifice des XVe et XVIIe siècles, abrite la donation de Monique et Maurice Estève faite à la ville de Bourges. Ce musée monographique, présente des œuvres de  Maurice Estève (1904 – 2001), peintre du XXe siècle dont la notoriété a dépassé les frontières de l’hexagone.

L’accueil du musée est abrité par les arcades vitrées de la Galerie  Lejuge.  Une cour pavée agrémentée d’arbustes et de bancs permet un moment de détente. L’escalier en vis de la tour octogonale richement ornée dessert les deux étages du musée. L’ensemble du bâtiment est accessible à tous par ascenseur.

Le musée présente des œuvres figuratives et des œuvres abstraites de 1919 à 1988 organisée selon des affinités qui permettent une lecture pédagogique. Des salles accueillantes propices au calme favorisent une visite enrichissante pour les enfants accompagnés de leur famille. Des documents d’archives ponctuent la visite en éclairant le travail et le caractère de l’artiste.

 

 

 La palette haute en couleurs, qui fait vibrer des formes solides dans une composition rigoureuse ne laissera pas insensible le public familial. La visite se termine par une salle réservée aux œuvres sur papier, dessins, aquarelles et collages. En regardant  Estève filmé dans son atelier le visiteur découvrira sa technique du collage où la maîtrise du geste et la concentration sont essentielles dans son processus de création. Vidéo 6mm.

  

 Le musée offre aux enfants des ateliers pédagogiques :

Ø  Ponctuel, pendant les vacances scolaires pour les 5 ans – 7ans et les 8 ans – 10 ans.

Ø  Annuel, atelier du Gargandin :

Le mercredi après-midi de 14h30 à 16h, 12 séances de septembre à juin.

Atelier d’éveil autour de quatre thèmes finalisés par une réalisation plastique.

 Des livrets jeux sont à la disposition des familles à l’accueil :

Ø   Jeu d’observation sur l’Hôtel des Echevins  vous conduit à la recherche des sculptures sur le bâtiment.

Ø   Un carnet de voyage aux pays du peintre Estève  à partir de 6 ans pour découvrir quelques œuvres de la collection.

Ø  Estève de A à Z, la consultation d’un carnet abécédaire peut enrichir la visite.

 Photo livrets jeux

 

Informations pratiques :

Hôtel des Echevins, 13 rue Edouard Branly, 18000 Bourges

Tél : +33 (0)2 48 24 75 38

Photographie acceptée sans flash à l’intérieur du musée.

Horaires d’ouverture : tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h sauf le mardi et le dimanche matin.

Fermeture exceptionnelle les 1/05, 1/11, 25/12 et 1/01.

Tarifs :

Tarif plein Bourges : 3,00€, Hors Bourges 4,00€

Tarif réduit Bourges : 2,00€, Hors Bourges 3,00€

Tarif groupe Bourges : 1,50€, Hors Bourges 1,60€

Gratuité moins de 18 ans

Pass  ou carte professionnelle donnant droit à une réduction, se renseigner à l’accueil.

Sites Internet :

Ville de Bourges : www.ville-bourges.fr

Facebook : Musées de Bourges

Instagram : museesdebourges

Le Musée Estève est un Musée Joyeux !

Fais ton cinéma à la Cité des Sciences !

“Effets spéciaux” est une super exposition à vivre en famille à la Cité des Sciences.

On apprend beaucoup de choses sur le mode de production des effets spéciaux (et il n’y a pas que du numérique, parfois un peu d’ingéniosité suffit), la création de maquillages de monstres, et surtout on expérimente !

Grâce au QR code du bracelet remis en début d’exposition, on peut enregistrer ses effets spéciaux et les retrouver à la maison sur le site visite+. Un petit exemple ?

 

Informations pratiques :

Conseillé à partir de 8 ans. Jusqu’au 26 août 2018. Prévoir au moins une demi-journée pour profiter des différents espaces d’exposition. Plusieurs offres de restauration disponibles sur place.

Cité des sciences et de l’industrie

30, avenue Corentin-Cariou – 75019 Paris

Ouvert du mardi au samedi de 10h à 18h et le dimanche de 10h à 19h.

Plein tarif : 12 € , tarif réduit : 9 €

Ce billet permet l’accès aux expositions permanentes et temporaires, dont Effets spéciaux – Crevez l’écran ! (jusqu’au 26/08/18),  Il était une fois, la Science dans les contes, exposition destinée aux enfants lecteurs de 7 à 11 ans (jusqu’au 18/11/18), Froid (jusqu’au 16/09/18), Patate ! (jusqu’au 06/01/19) et FEU (jusqu’au 06/01/19) + accès au planétarium, au sous-marin Argonaute et au cinéma Louis-Lumière sous réserve de disponibilité.

Photos © Ph. Levy / EPPDCSI

Les tortues, sous tous les angles…

Kélonia est un musée régional de l’île de La Réunion, à Saint-Leu. Il permet aux visiteurs de découvrir des tortues marines et terrestres et les sensibilise à leur fragilité dans l’environnement d’aujourd’hui.

Le site est installé en bord de mer depuis douze ans maintenant. Outre le magnifique paysage, cela facilite le remplissage des bassins.

Notre visite de Kélonia, avec Lily, deux ans et demi

Nous avons visité Kélonia un dimanche de juin avec Lily et sa maman. Nous étions donc deux adultes avec un petit bout de chou de deux ans et demi.

Premier bassin de Kélonia

La visite commence par l’abord d’un très beau bassin, profond, dans lequel nagent plusieurs tortues et poissons de taille respectable. Les petits enfants sont intrigués, mais leur taille les empêche un peu de voir les espèces marines. Lily a eu du mal à voir les tortues qui ne sortent que très brièvement le nez pour respirer !

Aquarium sous-terrain de Kélonia

Heureusement, un espace souterrain permet de voir le bassin par en-dessous grâce à de grandes baies. On voit alors les tortues évoluer dans l’eau entre les poissons et les coraux. L’espace est climatisé et contient aussi des maquettes des tortues marines de différentes sous-espèces grandeur nature.

Bassin de nage à Kélonia

 

Bassin de nage à Kélonia, Lily observe la tortue grignoter les feuilles !

Retour à l’extérieur. Deux bassins de nage sont réservés aux jeunes tortues : l’occasion de les voir de très près. C’est vraiment le moment que Lily a préféré. Elle pouvait s’asseoir, regarder les tortues nager, sortir la tête pour respirer, grignoter goulûment les feuilles qui tombaient – inopinément – dans le bassin. Un tout petit bémol : le bassin est en plein soleil, et donc les observateurs aussi ! Mais il y a tout autour des bassins des espaces ombragés avec des bancs où il est possible de faire un arrêt-goûter.

Lily perplexe devant la tortue de pierre !

Un espace muséal est proposé mais nous avons eu du mal à y intéresser Lily : elle préfère nettement pour l’instant les tortues vivantes à leurs représentations, aussi artistiques soient-elles !

Les tortues de terre

Ensuite, nous avons été faire un petit tour pour voir les tortues de terre : Lily ne s’y est pas trop intéressée car elle en voit tous les jours chez sa nounou… Et pour nous rafraîchir, nous avons fait un arrêt en salle audiovisuelle où sont diffusés documentaires et film d’animation en continu.

Vue sur les bassins et la mer

Enfin, nous sommes montées au kiosque pour avoir un panorama complet de la ferme : une très belle vue ! L’ensemble de la visite a duré quarante-cinq minutes à une heure. Lily a beaucoup aimé et est resté attentive et curieuse pendant toute la visite. Nous espérons prochainement faire avec elle un atelier découverte des sites de ponte sur la plage attenante !

Côté pratique : les infos pour visiter Kélonia

Site internet : http://www.museesreunion.re/kelonia

Ouvert tous les jours du lundi au dimanche de 9h à 18h.

Tarifs : Plein : 8€, Réduit : 5€ (enfant de 4 à 12 ans, senior, groupe à partir de 10 personnes, PMR, étudiant), gratuit pour les moins de 4 ans.

Possibilité de suivre les visites guidées gratuitement à partir de 8 ans et audio-guides disponibles à l’accueil (tarif : 2€).

Des activités sont organisées pour les enfants, plutôt à partir de 6 ans, pendant les vacances (découverte du cycle de vie des tortues, par ex.) et pour les scolaires.

Pour préparer la visite : des ressources pédagogiques sont disponibles sur le site web, cliquez ici.

Kélonia fait partie de La Réunion des Musées Régionaux. Il est donc possible d’acheter des pass valables pour les 4 musées concernés. Toutes les infos sur le site web : http://museesreunion.re/

Pour retrouver la proposition de jeu d’écriture sur Kélonia, rendez-vous sur le site de l’Association Lilomots : cliquez ici.

Pompez Shadoks !

Cet été les Musées d’Annecy présentent l’exposition « Shadokorama. Jacques Rouxel et les Shadoks, jubilé en grande pompe ». Vous devez connaître certaines de leurs devises qui sont passées dans les expressions courantes, comme « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ! ». Cette audacieuse série d’animation Et voilà le Shadok, créée par Jacques Rouxel et commentée par Claude Piéplu, a été diffusée pour la première fois à la télévision française le 29 avril 1968, juste après le journal télévisé. L’apparition de cet OVNI (Objet Visuel Non Identifié) fera scandale et divisera la population française, à l’heure où la télévision devient la reine des foyers. L’exposition a pour objectif de faire découvrir ou redécouvrir aux jeunes générations le phénomène télévisuel « Shadoks » en le replaçant dans le contexte de l’époque.

Les Musées d’Annecy ont concocté des bonus spécialement destinés aux familles pour s’immerger dans cette exposition de manière interactive et ludique.

Venez en famille vous plonger dans l’univers loufoque de ces drôles d’oiseaux inventés il y a tout juste 50 ans !

Vous trouverez dans l’exposition :

  •  Un distributeur de syllogismes et proverbes Shadoks se situe à l’entrée de l’exposition. Les visiteurs sont plongés dans l’esprit Shadok ! Le visiteur peut inventer sa propre devise ou son syllogisme et le remettre dans une boîte à la fin de son parcours. L’équipe du musée choisira les meilleurs pour les afficher à l’accueil du musée.
  • Une aide à la visite pour les enfants sous forme d’une cocotte en papier est distribuée gratuitement aux enfants francophones et anglophones. Grâce à ce jouet à plier aux couleurs de l’exposition, les enfants feront connaissance avec les Shadoks.
  • Un espace bibliothèque permet une consultation en libre service d’ouvrages prêtés par le réseau des bibliothèques d’Annecy Commune Nouvelle pour petits et grands : du théâtre de l’absurde d’Eugène Ionesco aux Schtoumpfs de Peyo, de la Fée Cellulite de Claire Brétecher aux albums de Claude Ponti… des livres à (re)découvrir seul ou en famille.
  • Un espace « son » permet de bruiter un épisode des Shadoks à l’aide de 6 touches. Une manière décalée de découvrir la musique concrète.
  •  Un tableau magnétique vous invite à jouer avec les quatre mots de la langue Shadok : GA, BU, ZO, MEU. Le public est invité à une leçon de maths et une leçon de shadok pour apprendre à compter et à parler comme les créatures de Rouxel.
  • Un espace dédié permet d’apprendre à dessiner un Shadok, grâce à la leçon de dessin de Jacques Rouxel, diffusée sur un écran. Et des cahiers d’écoliers sont à disposition des enfants qui sont invités à remplir des faux syllogismes à trous avec des mots de leur choix, afin de jouer avec l’esprit Shadok !
  • Durant les grandes vacances, des ateliers pour enfants sont programmés aux mois de juillet et d’août :
  • Le mardi 17 juillet (séance 1) et jeudi 19 juillet (séance 2) 2018 de 14h à 16h30, un atelier spécial « Shadokorama » et « Annecy 68 » (exposition du Palais de l’Ile), pour les enfants de 8 à 12 ans. Tarif : 6€50 par atelier.
  • Le jeudi 26 juillet 2018 de 14h à 16h30, un atelier pour les enfants de 8 à 12 ans «Un Shadok à mon image ». Tarif : 6€50 par atelier.
  • Le jeudi 23 août et et le vendredi 24 août 2018 de 14h à 16h30, un atelier pour les enfants de 11 à 14 ans « Anime tes Shadoks ». Tarif : 6€50 par atelier.

Attention la réservation est obligatoire au 04 50 33 87 34.

  • Des visites spéciales « famille » de l’exposition sont également prévues cet été. Un moment de partage et de plaisir au cœur des documents de Jacques Rouxel, bercé par la voix de Claude Piéplu. Les jeudis 12 juillet, 2 août et 16 août à 14h30. Attention places limitées et inscription sur place. Tarif : 6€50 – Gratuit pour les moins de 12 ans. A partir de 6 ans.

Venez pomper avec nous en testant ces dispositifs spécialement créés pour le public à l’occasion de l’exposition !

Le Château est ouvert tous les jours de 10h30 à 18h

http://musees.annecy.fr

Tarifs :

Plein Tarif : 5,50 €

Tarif de groupe (+ de 5 personnes) : 4,20 € par personne

Tarif réduit (étudiants, moins de 25 ans, etc.) : 3 €

Gratuit pour les moins de 12 ans.